Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

La France gagne la Coupe du Monde

[Equipe de France]  - le 14/08/2010

[Equipe de France]

A retenir dans ce communiqué :
- Victoire de Charline Picon en planche à voile sur la Sail For Gold Regatta
- Victoire de Pierre Leboucher et Vincent Garos en 470
- L'équipage de Claire Leroy termine deuxième en match racing
- Jonathan Lobert prend la deuxième place en Finn
- La France remporte la Coupe du Monde !


La Sail For Gold Regatta vient de s'achever à Weymouth dans le sud de l'Angleterre sur un rayon de soleil venu clore une matinée pluvieuse. L'équipe de France, après une semaine d'exception, termine sur le score de trois victoires et cinq podiums. Outre la victoire de Damien Seguin obtenue dès hier en 2.4, ce sont Charline Picon, en planche à voile, et l'équipage Leboucher Garos, en 470, qui ont apporté la plus belle contribution au bilan de l'équipe. Ces deux vainqueurs s'illustrent avec panache puisque c'est à chaque fois au terme d'une duel disputé lors de l'ultime manche qui leur permet de revenir en vainqueur du plan d'eau des futurs JO.



En Finn, Jonathan Lobert réalise l'exploit de remporter, à 24 ans, la medal race devant tous les Britanniques ce qui lui permet de prendre la deuxième place du classement général. C'est la plus belle performance de ce Nantais qui a pourtant réalisé une saison remarquable, se plaçant toujours parmi les six premiers coureurs mondiaux. L'équipage de Claire Leroy, Marie Riou et Elodie Bertrand, après un parcours presque sans fautes, s'incline face à l'Australienne Nicky Souter. Les Françaises terminent donc deuxièmes et remportent la Sailing World Cup au même titre que Julien Bontemps, en planche à voile.




La France remporte par ailleurs la Sailing World Cup. Cette Coupe du Monde compte 7 étapes réparties à travers le monde. C'est la première fois que la France obtient cette distinction. Ce titre est notamment du à Julien Bontemps, en planche à voile, ainsi qu'à l'équipage de Match Racing féminin composé de Claire Leroy, Elodie Bertrand et Marie Riou, qui terminent en tête dans leurs séries. La France succède ainsi à l'Angleterre au classement par nations.




Le plan d'eau


Depuis que Londres a été désignée comme ville hôte des prochains JO, ce plan d'eau de Weymouth est l'un des plus surveillé au monde. Sur une épreuve comme la Sail For Gold Regatta, pas une risée ne le traverse sans être passée au crible des analystes de tous pays qui le sillonnent, bardés d'équipement dernier cri. Pour David Lanier, spécialiste météo au sein de l'Equipe de France, plusieurs situations sont possibles pendant les JO. La plus probable, qui s'est jouée cette semaine, est qu'une perturbation, située sur l'Angleterre génère un flux de Sud-Ouest. « La probabilité d'avoir ces conditions est d'environ 60 à 70 % » explique « la grenouille » qui livre tous les matins son analyse au team france. « On a dans ces cas là, un temps perturbé, avec des nuages, de la pluie, c'est un peu ce qu'on peut retrouver à l'automne dans le Nord de la France » poursuit-il. Sur l'eau cette situation pimente les débats puisque, les plus beaux projets stratégiques se transforment en plans sur la comète au profit de la capacité des équipages à s'adapter et profiter de la moindre bascule pour gagner du terrain. Autre cas de figure, celui rencontré l'année dernière d'un flux de Nord Est, c'est-à-dire diamétralement opposé et là encore, les falaises viennent perturber le jeu. Enfin, « on peut avoir pendant les JO une situation atypique, celle d'un anticyclone placé au dessus de Weymouth. Dans ces cas là, il faut s'attendre à du vent faible pendant plusieurs jours. »

 


Interview de Jean-Pierre Champion, Président de la FFVoile :
« C'était une semaine intense et je suis satisfait de ce résultat. Ça a failli être beaucoup mieux mais ça veut dire qu'il y a un gros potentiel de progression. On fait 4 podiums, on gagne la Coupe du Monde par nation. Tout cela est bien, surtout si l'on ajoute ce titre de champion du monde jeune ISAF. EN plus, quand on ne fait pas de podium, on n'est jamais loin car on a beaucoup de place de 4, en 470 féminin, RS :X Femme, 49er et Laser Radial et même en Star, on ne va pas tarder à revenir au premier plan. Ce sont des séries qui marchent très bien. Par ailleurs je suis satisfait de la progression des espoirs. Il y a une seule série à la peine, c'est le laser masculin et il n'y a aucune raison particulière qu'on soit en difficulté dessus. Ce sera un axe de travail. »

 

Interview de Philippe Gouard, Directeur Technique National :
« On savait que c'était serré au niveau des points. La grosse satisfaction vient des victoires en 470 et en planche à voile. Pierre et Vincent ont tenu, le combat avec l'Australien était d'une âpreté énorme. Pour Charline Picon, c'est pareil, elle n'a pas faibli alors que l'Espagnole de son côté a craqué. Jonathan Lobert, en Finn, a fait une medal race devant tous les Anglais, à 24 ans seulement, c'est exemplaire et il y a également la belle deuxième place de Claire Leroy et son équipage qui confirment leur haut niveau mondial. Les places de 4 sont forcémment une déception car c'est la pire des places. D'une manière générale, le bilan est très bon et on ne doit pas regarder que les medal races. Ce seraient les Jeux, on aurait 4 médailles. C'est une grande satisfaction d'être soit sur les podiums, soit très proche dans presque toutes les séries. »

 

Interview de Charline Picon, vainqueur en RS :X :
« Dès le premier jour, j'étais deuxième et je le suis restée toute la semaine. Je ne me suis rendu compte qu'hier soir que c'était possible de gagner, je croyais que l'Espagnole était plus loin. Je suis contente de terminer par cette super Medal Race. C'est vraiment bon, ça a été chaud pendant toute la manche. J'ai passé une partie de l'été à m'entraîner ici et ça a payé ! Gagner ici, sur le plan d'eau des JO, c'est vraiment génial. Pour moi, c'était presque plus important que le mondial ! »

 

Interview de Pierre Leboucher et Vincent Garos, vainqueur en 470 :
« Nous sommes contents car c'est le travail de toute la saison qui paie. Jusque là, nous n'avons pas pu l'exploiter  car nous avons eu pas mal de problèmes. Nous sommes particulièrement contents d'avoir réussi à battre l'Australien qui est très fort. La medal race a été très disputée jusqu'à la ligne d'arrivée, un peu comme le reste de la semaine. On a bien compris ce plan d'eau et on a su être régulier toute la semaine sans faire de mauvaise journée. Au pire, nous avons été deuxièmes pendant une journée avec seulement un point de retard. »

 

Interview de Jonathan Lobert, deuxième en Finn :
« C'est bon ! Je gagne la medal race au terme d'une manche épique. Je sors Ben Ainslie, la légende de la discipline. C'est pas n'importe qui ! C'est le fruit du travail d'une équipe, avec Thomas Le Breton et le coach François Lecastrec. Avec une bonne équipe, c'est plus facile ! Cette année, j'ai fait un gros bond en avant. Sur ce plan d'eau, il y a énormément de courant et c'est très physique. C'est ici que se dérouleront les JO et ça promet d'être un bel événement. Je prends maintenant une semaine de repos avant de partir vers San Francisco pour le mondial ! »

 

Interview de Claire Leroy, deuxième en match racing :
« Nous terminons par trois à un, ça aura été disputé jusqu'au bout. L'Australienne a vraiment bien navigué, elle a notamment été parfaite sur le dernier match. C'est une belle semaine qui se termine. Nous sommes contentes car nous avons une nouvelle organisation à bord qui change un peu tout mais nous sommes très satisfaites car nous avons une bonne polyvalence. En plus, de gagner la Coupe du Monde, c'est vraiment la cerise sur le gâteau ! »

 

Interview d'Ingrid Petitjean et Nadège Douroux, 4ème en 470 :
« Sur le premier près, la flotte a été divisée en deux et nous sommes parties dans le groupe de gauche qui est passé devant à la bouée au vent. Le problème, c'est que l'Espagnole était devant nous et nous n'avons pas réussi à la dépasser. »

 

Interview d'Emmanuelle Rol et Hélène Defrance, 9ème en 470 :
« Hier, nous avons eu une journée pourrie qui nous a fait dégringoler au classement. Nous naviguons plutôt bien dans ces conditions mais on a fait pas mal de fautes cette semaine. On est donc un peu déçues de la manière dont ça se termine. »

 

Interview de Sarah Steyaert, 4ème en Laser Radial :
« Je suis déçue car c'est la deuxième fois que je termine 4ème après le mondial. C'est surtout une déception sur le coup, après cette medal race, car au final j'ai fait une belle régate. Je n'ai pas eu de mauvaises manches et j'ai bien navigué. Ce sont toujours les même devant. Elles ont travaillé tout l'hiver alors que je ne me suis pratiquement pas entraînée pour préparer mes examens. Il y a donc une justice ! Par ailleurs, j'ai identifié les points à travailler et je vais maintenant avoir plus de temps pour m'entraîner. »

 

Interview de Manu Dyen et Stéphane Christidis, 4ème en 49er :
« C'est la première régate que l'on mène dès le départ et c'est tout de même une satisfaction. Nous avons été très bons et il nous reste à mieux gérer la fin mais nous n'avons peur de personne et on arrive à s'imposer. Cette medal race gâche tout car on a fait une erreur sur le départ ce qui nous a fait passer à l'arrière de la flotte. Cette quatrième place ne reflète absolument pas la semaine car au pire, nous avons été deuxièmes ! Le bilan de la saison est vraiment excellent. On a commencé la saison par une 4ème place au mondial, on gagne deux étapes de la Coupe du Monde, on est vice-champions d'Europe et on passe en tête du classement mondial. Ça veut dire qu'on a tout à fait le potentiel pour l'objectif que l'on s'est fixé d'obtenir une médaille aux prochains JO. »



Résultats définitifs :
Match Racing féminin :
1. AUS Nicky Souter / Nina Curtis / Olivia Price
2. Claire Leroy / Elodie Bertrand / Marie Riou (SN St Quay Portrieux / CV Arcachon / USAM Voile)
11. Anne-Claire Le Berre / Alice Ponsar / Myrtille Ponge (SR Brest - Equipe de France Militaire / CVB Erquy - Equipe de France Militaire / APCC Voile Sportive)


470 Féminin :
1. JPN Ai Kondo / Tabata Kabako
4. Ingrid Petitjean / Nadège Douroux (SN Marseille / SN Marseille)
9. Emmanuelle Rol / Hélène Defrance (ASPTT Marseille / ASPTT Marseille)
12. Camille Lecointre / Mathilde Géron (SR Brest / CN Plérin)


470 Masculin :
1. Pierre Leboucher / Vincent Garos (ASPTT Nantes / SNO Nantes)
8. Nicolas Charbonnier / Baptiste Meyer-Dieu (YC Antibes - Douanes Françaises / CN Nice)


49er :
1. AUS Nathan Outerridge / Jensen Iain
4. Manu Dyen / Stéphane Christidis (CNV Aix les Bains - Douanes Françaises / EV Cagnes sur Mer - Equipe de France Militaire)
16. Julien D'ortoli / Noé Delpech (YCPR / YCPR)
17. Axel Silvy / Ulysse Hoffmann (La Pelle Marseille / YC Mauguio Carnon)
19. Morgan Lagravière / Yann Rocherieux (YCPR / CN de Sciez)


RS :X Homme :
1. POR Joao Rodrigues
4. Julien Bontemps (ASPTT Nantes)
10. Alexandre Guyader (CN Angoulins)
20. Hugues Louis Benoit (YCPR Marseille)
23. Benjamin Tillier (SR Calédonienne)
27. Nicolas Le Gal (BN Ile Grande)


RS :X Femme :
1. Charline Picon (CN La Tremblade)
5. Pauline Perrin (CV Mayenne)
7. Eugénie Ricard (YC Mauguio Carnon)
8. Marine Rambaud (CNF Cornouaille)
29. Lénore Bosch (YC Pointe Rouge)
37. Sybille Bosch (YC Pointe Rouge)


Finn :
1. GBR Giles Scott
2. Jonathan Lobert (SNO Nantes - Equipe de France Militaire)
9. Thomas Le Breton (SR Brest - Equipe de France Militaire)


Laser Radial
1. NED Marit Bouwmester
4. Sarah Steyaert (CV Chatelaillon)
6. Sophie de Turckheim (YC Antibes - Equipe de France Militaire)


Star :
1. IRL Peter O'Leary / Fritjoff
5. Guillaume Florent / Pascal Rambeau (Graveline GVLS / ASPTT La Rochelle)
13. Xavier Rohart / Pierre-Alexis Ponsot (YC La Pelle / SNO Nantes)


2.4 :
1. Damien Seguin (SNO Nantes)



Plus d'infos :
http://www.skandiasailforgoldregatta.co.uk/

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :