Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Richard et Iehl prennent de la hauteur

[Equipe de France de Match Racing]  - le 30/08/2010

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir dans ce communiqué :
- Le St Moritz Match Race débute mercredi en Suisse
- C'est la 6ème des 9 étapes que compte la Coupe du Monde
- Mathieu Richard et son équipages sont toujours en tête de la Coupe du Monde
- Damien Iehl est également invité
- Focus sur : Olivier Herlédant

Avec le St Moritz Match Race qui débute mercredi en Suisse, c'est la saison qui redémarre après une pause estivale de deux petits mois pour l'élite du match racing mondial. Cette épreuve, la 6ème des neuf inscrites au calendrier 2010, inaugure un automne chargé puisque les étapes danoises et bermudienne vont succéder à ce rendez-vous helvète. Dans cette station huppée des Alpes, sur un plan d'eau perché à 1770 mètres du niveau de la mer, l'équipe de France est représentée par deux skippers qui jetteront leurs forces dans la bataille pour devenir ce que les autochtones appellent le nouveau « roi de la montagne ». Mathieu Richard et son équipage, déjà vainqueurs dans ces eaux en 2008, sont toujours en tête du classement mondial et les mieux placés aujourd'hui pour apporter un titre à la France même si les jeunes Torvar Mirsky (AUS) et Adam Minoprio (NZL) les talonnent. Dans le camp nantais, ce statut de leader ne fait pas grossir les chevilles et l'appétit reste intact : « pour nous, c'est l'action sur l'eau qui compte » assène un barreur remonté comme une pendule. Le deuxième skipper de l'équipe de France de Match Racing, lui aussi sociétaire de l'APCC Nantes, est Damien Iehl dont les apparitions sur le circuit sont plus occasionnelles. « C'est la première fois que je participe, je ne connais ni le bateau, ni le plan d'eau » résume Damien qui a déjà prouvé qu'une victoire sur une épreuve de ce niveau était à sa portée. Les phases qualificatives se dérouleront après-demain, mercredi, et la grande finale est programmée pour dimanche après midi.

Olivier Herledant : le costaud du bord
Presque deux mètres de haut, des épaules de déménageur et le quintal athlétique, Olivier, c'est le gars qui winche plus vite que son ombre et qui, lorsqu'il se met au rappel, a tendance à remettre le bateau à plat. « C'est le plus physique, le plus costaud, il apporte puissance et technique » résume Mathieu qui se rappelle l'avoir recruté au sein de l'équipage il y a de ça une décennie. « C'est une période où nous commencions à bien marcher dans la hiérarchie mondiale, il nous fallait quelqu'un de ce gabarit ». A Pornichet, le casting se met en place et Olivier, par bouche à oreille, passe à l'essai. « Je sortais de deux ans de prépa et je n'étais pas spécialement affuté, j'avais la pression en permanence » explique celui que tous surnommaient alors « nounours » pour son côté timide et naf, mais aussi pour les 115 kg affichée à la balance. Depuis, le surnom est resté même si ces caractéristiques se sont estompées au fil des années. Cet ancien laseriste de niveau régional s'est affirmé, affiné et a surtout peaufiné sa technique pour devenir un équipier recherché, régulièrement embarqué sur des bateaux de la Cup. En match racing, dans une configuration à quatre équipiers, il est placé au centre et règle la voile d'avant, que ce soit le foc ou le spi. A terre, cet « élément physique » travaille du ciboulot autant, sinon plus, que des triceps et quadriceps. Son prochain défi sera de soutenir une thèse sur « la simulation des brises thermiques en baie de Quiberon » dans les prochains mois. Ses camarades du bord, habitués à railler cet « éternel étudiant », seront bientôt obligés de lui donner du « docteur ».

Interview de Mathieu Richard :
« Nous sommes maintenant dans une étape charnière car il y a eu une coupure longue depuis la Suède. Même si nous avons continué à naviguer, ça a été un break et maintenant une nouvelle période débute. Nous avons trois étapes qui s'enchaînent avec la Suisse, le Danemark et les Bermudes. Depuis la Suède, nous avons profité de ce break pour récupérer sans pour autant décrocher, c'est d'ailleurs dans cet état d'esprit que nous avons participé aux Internationaux de France de Match Race (à Pornichet, ndlr). Ensuite, nous avons repris les entraînements mi-aout. Je suis très content de la manière dont ça s'est déroulé. Nous avons réussi à nous changer les idées mais aussi à rester dans le bain. On a mis toutes les chances de notre côté. »

Interview de Damien Iehl :
« Nous sortons de deux jours d'entraînement avec Mathieu et ça s'est bien passé, comme toujours. a nous a permis d'échanger et de faire évoluer notre jeu même si nous n'aurons pas les mêmes bateaux en Suisse. C'est la première fois que je participe à l'étape Suisse, je ne connais ni le bateau ni le plan d'eau. Même si j'en ai un peu parlé avec Mathieu, ce sera une découverte. Contrairement à l'étape suédoise ou nous avions été invités au dernier moment, j'ai ici mon équipage habituel. J'espère que nous allons briller un peu plus qu'en début de saison. »

Les équipages engagés :
Mathieu Richard (APCC Voile Sportive)
Greg Evrard (APCC Voile Sportive)
Olivier Herlédant (APCC Voile Sportive)
Yannick Simon (SNBSM)

Damien Iehl (APCC Voile Sportive)
Devan Le Bihan (CN Lorient)
François Verdier (YC Grande Motte)
Fredéric Guilmin (APCC Voile Sportive)

Adam Minoprio (NZL)
Ben Ainslie (GBR)
Torvar Mirsky (AUS)
Ian Williams (GBR)
Bjrn Hansen (SWE)
Francesco Bruni (ITA)
Johnie Berntsson (SWE)
Eric Monin (SUI)
Bertrand Pacé (FRA)
Jerome Clerc (SUI)

Tous les résultats : http://www.stmoritz-matchrace.ch/en/home/index.htm?0&0

Classement ISAF World Match Racing Tour (après 6 manches sur 9)
1 Richard Mathieu (FRA) Match Racing Team française 77 Points
2 Torvar Mirsky (AUS) Mirsky Racing Team 60 points
3 Adam Minoprio (NZL) Racing BlackMatch 54 Points
4 Ian Williams (GBR) Team Pindar GAC 52 Points
5 Ainslie Ben (GBR) TEAMORIGIN 45 Points
6 Peter Gilmour (AUS) Racing YANMAR 43 Points
7 Bruni Francesco (ITA) Azzurra 41 Points
8 Jesper Radich (SWE) Radich Racing Team 40 Points

La Coupe du Monde de Match Racing :
Match Race France, du 6 au 11 avril 2010
Match Race Germany, du 19 au 24 mai 2010
Korea Match Cup, du 8 au 13 juin 2010
Portimao Portugal Match Cup, du 22 au 27 juin 2010
Stena Match Cup Sweden, du 5 au 11 juillet 2010
St Moritz Match Race (Suisse), du 31 aout au 5 septembre 2010
Danish Open, du 8 au 12 septembre 2010
Qingdao Match Cup, du 19 au 25 octobre 2010
Argo Match Cup, du 4 au 10 octobre 2010
Monsoon Cup (Malaisie), du 30 novembre au 5 décembre 2010

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :