Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Richard, roi de la montagne, peut viser le Monde !

[Equipe de France de Match Racing]  - le 06/09/2010

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir dans ce communiqué :
- Mathieu Richard et son équipage remporte le St Moritz Match Race
- C'est sa 2ème victoire en Suisse après celle de 2008
- Elle lui permet de conforter sa place de leader du championnat du monde à trois épreuves de la fin !

Si Mathieu Richard ne veut pas se placer sur ce terrain là (cf interview), ses adversaires savent ce soir sans aucun doute qu'il leur faudra être très forts pour l'empêcher de décrocher son premier titre mondial de match race ! Mathieu et son  équipage ont en effet frappé un grand coup en Suisse. Sa seconde victoire après 2008 à St Moritz n'en fait pas seulement « le roi de la montagne » comme les autochtones aiment à surnommer chacun des lauréats de la St Moritz Match Race, elle confirme surtout que le nantais et son équipage ont pris encore un peu plus d'altitude. Car culminant à 1770 mètres le plan d'eau alpin est l'un des plus exigeants qui soit. Surtout lorsque le vent s'avère aussi compliqué : quasi absent en quart, revenu grâce au Maloja, le thermique local, à partir des 1/2 mais toujours capricieux et irrégulier. Il faut alors une extrême concentration, des nerfs à toute épreuve et, bien sûr, du « flair ». Bref des qualités qui mêlent expérience et talent. Et aussi un zest de chance.  Damien Iehl l'a appris à son dépend : le second skipper de l'équipe de France, qui n'avait jamais navigué ici, a perdu son quart de finale disputé en une seule manche face à Minoprio alors qu'il était largement en tête à quelques mètres de la ligne d'arrivée. La faute à une zone de calme aussi inévitable que la risée qui dans le même temps a permis au néo-zélandais de le doubler sur le fil ! Un classique certes mais qui fait toujours aussi mal à celui qui en est victime. A même stade, Mathieu Richard disposait difficilement de Bertrand Pacé à l'issue également d'une seule manche (l'absence de vent empêchant le comité de faire mieux).  Mathieu Richard allait ensuite « s'offrir » deux britanniques : sa « majesté » Ben Ainslie en demi-finale puis le double champion du monde la spécialité, Ian Williams, en finale (2 à 1) après avoir été mené à chaque fois 1 à 0. Un retournement de situation qui est le signe des costauds. Et une victoire indiscutable qui place désormais le français dans une situation idéale : à trois manches de la fin, il compte en effet 26 points d'avance sur Ian Williams et 29 sur Adam Minoprio au classement provisoire du WMRT. Su Mathieu s'octroie deux jours pour décompresser et fêter cela, il se prépare déjà pour un prochain rendez-vous très proche : du 8 au 12 septembre au Danemark.   

Interview de Mathieu Richard :"C'est vraiment une super victoire. Nous sommes très contents car il y avait de très gros clients en face. Nous avons sortis le grand jeu, bien assuré tant en tactique, technique qu'au niveau mental. J'insiste : c'est vraiment la victoire d'un équipage qui navigue depuis dix ans ensemble. Pour remonter une manche à Ben Ainslie et une à Williams en demi et en finale il fallait être costaud dans sa tête. Nous l'avons été. C'est une grosse émotion et une grosse satisfaction. Tout a été difficile y compris en quart où je n'oublie pas que Bertrand Pacé passe en tête à la bouée au vent et que nous ne parvenons à le doubler qu'au portant. Or le quart ne s'est joué que sur une seule manche faute de vent !  Ensuite pour les demis le thermique s'est levé entre 6 et 18 noeuds mais toujours irrégulier. On se donne deux jours pour se laisser aller à l'euphorie et on se reconcentre car le Danemark arrive très vite. Je n'ai pas besoin de me forcer pour me dire que le titre mondial ce n'est pas fait.Je ne m'y vois pas encore. On va continuer à prendre épreuve après épreuve, match après match. Bien sûr cette victoire va dans le bon sens mais tout peut revenir très vite".

Classement
1 er Mathieu Richard (Equipe de France - APCC Voile Sportive) avec Greg Evrard (APCC Voile Sportive), Olivier Herlédant (APCC Voile Sportive), Yannick Simon (SNBSM)
2 - Ian Williams (GBR)
3 - Adam Minoprio (NZL)
4 - Ben Ainslie (GBR)
5 - Bertrand Pacé (FRA - Aleph Sailing Team)
6 - Bjrn Hansen (SWE)
7 - Damien Iehl (Equipe de France - APCC Voile Sportive) avec Devan Le Bihan (CN Lorient), François Verdier (YC Grande Motte), Fredéric Guilmin (APCC Voile Sportive)
8 - Francesco Bruni (ITA)
9 - Torvar Mirsky (AUS)
10 - Eric Monin (SUI)
11 - Johnie Berntsson (SWE)
12 - Jerome Clerc (SUI)

Tous les résultats et galerie photo :http://www.stmoritz-matchrace.ch/en/home/index.htm?0&0

Classement ISAF World Match Racing Tour (après 6 manches sur 9)
1 Richard Mathieu (FRA) Match Racing Team française 96 Points
2 Ian Williams (GBR) Team Pindar GAC 72 Points
3 Adam Minoprio (NZL) Racing BlackMatch 69 Points
4 Torvar Mirsky (AUS) Mirsky Racing Team 60 points
5 Ainslie Ben (GBR) TEAMORIGIN 57 Points
6 Bruni Francesco (ITA) Azzurra 45 Points
 7 Peter Gilmour (AUS) Racing YANMAR 43 Points
8 Jesper Radich (SWE) Radich Racing Team 40 Points

La Coupe du Monde de Match Racing :
Match Race France, du 6 au 11 avril 2010
Match Race Germany, du 19 au 24 mai 2010
Korea Match Cup, du 8 au 13 juin 2010
Portimao Portugal Match Cup, du 22 au 27 juin 2010
Stena Match Cup Sweden, du 5 au 11 juillet 2010
St Moritz Match Race (Suisse), du 31 aout au 5 septembre 2010
Danish Open, du 8 au 12 septembre 2010
Argo Match Cup, du 4 au 10 octobre 2010
Monsoon Cup (Malaisie), du 30 novembre au 5 décembre 2010

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :