Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Nouveau podium pour Mathieu Richard au Danemark

[Equipe de France de Match Racing]  - le 13/09/2010

[Equipe de France de Match Racing]

A retenir dans ce communiqué :
- Le Danish Open vient de s'achever au Danemark
- Mathieu Richard prend la troisième place en s'imposant face à Francesco Bruni
- L'épreuve est remportée par Adam Minoprio
- Focus sur : Thierry Briend

Pour la cinquième fois de la saison, l'équipage de Mathieu Richard grimpe sur un podium. Cette fois-ci, c'est celui du Danish Open, grande classique du World Match Racing Tour, que les tricolores s'offrent, une semaine exactement après avoir remporté le St Moritz Match Race en Suisse. Sur cette île de Bornholm, posée au milieu de la mer Baltique, la compétition a débutée dans des conditions musclées, flirtant avec les 25 nœuds, avant de se terminer, aujourd'hui dans du vent medium. Dès mercredi, les Bleus trouvent rapidement leurs marques sur l'imposant DS 37 puisqu'ils sortent haut la main des phases qualificatives avec neuf victoires pour seulement deux défaites. Ce score impérial leur ouvre le dernier carré - il n'y a pas de quarts de finales sur cette étape scandinave - où ils rencontrent l'Australien vice-champion du monde Torvar Mirsky.
Des jours avec... et des jours sans

Cette demi-finale, à cheval entre samedi et dimanche est résumée par le coach Marc Bouet : « il y a des jours où tout va bien et d'autres où tout va mal. Après avoir presque tout gagné, la journée d'aujourd'hui a été douloureuse ». Hier, samedi, les Bleus, lancés dans leur bonne série s'emparent des deux premiers matchs et disposent, pour emprunter une expression au tennis, de trois balles de matchs pour atteindre la finale. Malheureusement, elles lui échapperont les unes après les autres. « Après deux semaines de match racing de haut niveau, nous n'étions pas très frais ce matin et nous avons manqué de lucidité à des moments clés » analyse le barreur. En petite finale, les Français rencontrent l'Italien Francesco Bruni pour une série de matchs serrés à tel point que - fait rarissime en match racing - les deux concurrents arrivent en même temps sur la ligne et sont classés ex-quo. Menés sur le quatrième match, Mathieu et ses hommes parviennent finalement à s'imposer pour grimper sur ce podium et terminer sur une note positive.

Minoprio et Mirsky recollent au score

En finale, c'est le Néo-Zélandais Adam Minoprio, champion du monde en titre qui s'impose face à l'Australien Torvar Mirsky. Les deux hommes, grâce à cette performance, se rapprochent de Mathieu Richard au classement général. « Même si nous réalisons un podium, Mirsky et Minoprio vont nous mettre la pression. Nous avons 5 podiums dont trois victoires, c'est top mais Minoprio tient la cadence. Je l'ai dit depuis le début, ça se jouera sur la Monsoon » conclut le skipper. Avec le reste de son équipage, ils s'envoleront début octobre vers le Bermudes pour disputer l'Argo Group Match Cup, avant dernière étape du circuit.

Interview de Mathieu Richard :
" Nous sommes plutôt contents de la façon dont ça se termine. a a été dur aujourd'hui mais nous avons trouvé les ressources pour terminer sur une note positive et remporter la petite finale. Cela fait deux semaines que l'on enchaîne du match racing de très haut niveau. Ce matin, nous n'avions pas la plus grande fraîcheur et nous avons manqué de lucidité dans les moments clés. Certains matchs ont été serrés mais au final, le score est sans appel. En petite finale, nous avons chacun remporté un match et sur le troisième, qui était décisif, le jury nous a classé égalité, estimant que nous avions franchi la ligne en même temps. C'est rarissime. Le quatrième match était mal engagé mais nous l'avons finalement remporté. C'est toujours sympa de terminer avec un match gagné. a a toujours été le cas cette année. Même si nous réalisons un podium, Mirsky et Minoprio vont nous mettre la pression. Nous avons 5 podiums dont trois victoires, c'est top mais Minoprio tient la cadence. Je l'ai dit depuis le début, ça se jouera sur la Monsoon (la dernière épreuve de la saison, ndlr)."

Focus sur : Thierry Briend
C'est en 2006 que Thierry Briend a rejoint l'équipe nantaise. A ce moment là, Mathieu et ses équipiers recherchent leur 5ème homme, celui qui embarque dès que le bateau de l'épreuve le nécessite. En clair, Thierry participe sur une saison, à 6 étapes sur 9, celles qui se disputent sur de grosses unités comme le DS 37, support officiel du Danish Open, qui vient de s'achever et il joue le rôle de régleur - embraqueur. « C'est un très très bon régleur, son seul soucis est de faire avancer le bateau vite » résume Mathieu Richard. « Thierry, c'est la force tranquille, il a un côté imperturbable » explique le skipper qui se souvient des premières navigations du Vannetais. « Il a d'abord participé à la Congressionnal Cup que nous avons terminé 4ème avant de venir sur la Monsoon Cup où nous avons atteint la finale, après ça, nous l'avons définitivement embauché ». Il faut dire que « titi » a déjà un bagage voile costaud quand il embarque dans l'équipage nantais même s'il a attendu la fin de l'adolescence pour lâcher le football et grimper pour la première fois sur un bateau. « J'ai commencé sur le 470 de mon voisin que j'ai ensuite racheté avant de passer sur des bateaux de plus en plus gros » se souvient t'il. La rencontre avec Jimmy Pahun, qui lui propose le Tour de France à la Voile, est déterminante et fait de cet amateur éclairé un professionnel en devenir. Le Défi Français puis le China Team font appel à ses services en même temps que les plus sérieux des projets multicoques : Foncia avec Alain Gautier et Géant avec Michel Desjoyeaux. Aujourd'hui, Thierry partage son temps entre le trimaran géant de Thomas Coville, il est chef de projet de Sodebo, et le projet voile de l'équipe de France de match racing. « Ces deux activités sont très complémentaires, ça me permet de continuer à naviguer à un très haut niveau. »

Résultats du Danish Open :
1. Adam Minoprio, NZL
2. Torvar Mirsky, AUS
3. Mathieu Richard, FRA
4. Francesco Bruni, ITA
5. Bjrn Hansen, SWE
6. Peter Gilmour, AUS
7. Ben Ainslie, GBR
8. Bertrand Pace, FRA
9. Mads Ebler, DEN
10. William Tiller, NZL
11. Susanne Ward, DEN
12. Mike Buckley, USA

Composition de l'équipage :
Greg Evrard (APCC Voile Sportive)
Olivier Herledant (APCC Voile Sportive)
Thierry Briend (CN Arradon)
Yannick Simon (SNBSM)

Plus d'infos : http://danishopen.kdy.dk/con60.php4

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :