Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

L'express vendéen arrive en Corse

  - le 17/09/2012

C'est avec un wagon d'avance que Morgan Lagravière s'est imposé sur la deuxième étape de l'Eiffage TP Med Race. Dans les petits airs, le skipper vendéen a pris le meilleur départ d'Ajaccio ce midi mais c'est à partir du moment où il a franchi les eaux turquoises du Cap Muro, à mi-chemin entre Ajaccio et Propriano que le marin a mis les bouchées doubles. A l'affût de la moindre risée susceptible de gonfler son spi, il a littéralement déposé des concurrents bien incapables de l'inquiéter. C'est donc pour la deuxième place que la bataille s'est jouée et D'Ali, grand vainqueur de la première étape, a une nouvelle fois été impérial. « Je suis content car j'ai passé beaucoup de bateaux au portant » lâche l'Italien dans un sourire, et pour cause : il a grignoté sept places en choisissant de s'éloigner de la côte, soit près d'un tiers de la flotte ! Cette petite option lui permet de consolider son avance au classement général puisqu'il a, ce soir, quatre points d'avance sur son premier adversaire : Erwan Tabarly (Nacarat) qui signe une honorable 4ème place. L'autre performance du jour est signée Adrien Hardy qui termine troisième. « Je sais que le classement général n'est plus jouable mais je suis content d'avoir pris ma revanche » explique le skipper d'Agir Recouvrement. Ce soir, les Figaristes ont retrouvés leurs amis du M34, monotypes réservés aux équipages qui sont arrivés à Propriano en convoyage entre hier et aujourd'hui. Les deux flottes prendront la mer demain avec des programmes un peu différents. Alors que les Figaros iront jouer autour des cailloux corses dans des parcours côtiers mitonnés par la direction de course, les M34 joueront des coudes sur des parcours bananes. Ils tourneront autour du Danielle Casanova, immense ferry de la SNCM, sur lequel seront réunis les partenaires de la course. Comme pour les Figaros, les M34 joueront leur titre national sur cette Eiffage TP Med Race. Fabien Henry et l'équipage TPM ont un peu d'avance sur le Courrier Dunkerque 3 de Daniel Souben.

Interview de Morgan Lagravière (Vendée) :

« Je n'avais pas peur en partant là haut. Je savais qu'il y aurait du thermique à rentrer. C'était une course de vitesse. Il fallait être présent au départ et rapide sur les longs bords. C'est super plaisant d'arriver ici. C'était une belle course aujourd'hui, super sympa. J'ai fait 7 fois la Med Race en équipage mais en solo, c'est quand même différent. C'est ce que je préfère. Je vais continuer à me faire plaisir. C'est une belle victoire pour la Vendée, je suis content de leur offrir ça. »

Interview de Pietro D'Ali (TX Active i.nova) :

« J'ai pris un bon départ mais j'ai du virer de bord, ce qui m'a fait perdre beaucoup de places. J'ai essayé de trouver de la brise en m'éloignant de la côte et ça a marché. J'avais une bonne vitesse. Je suis content car j'ai passé beaucoup de bateaux au portant ».

Interview d'Adrien Hardy(AGIR Recouvrement) :

« Nous sommes quatre à nous tenir en quatre secondes ! Jusqu'au cap, c'était assez facile mais ensuite il y avait des calages à faire au portant. Hier, j'ai terminé 17ème, donc je sais que le classement général n'est plus jouable mais je suis content d'avoir pris ma revanche. »

Interview de Loc Le Helley (skipper de Spirit off Marseille) :

« On voulait naviguer aujourd'hui pour s'entraîner, mais nous n'avons pas pu car il fallait être à Propriano à 13h. Nous en avons profité pour coller tous les autocollants tranquillement sur les voiles et la bôme. Comme nous n'avons jamais navigué ensemble, on ne sait pas trop ce que l'on vaut par rapport aux autres équipages. C'est dommage que nous ne soyons pas allés sur l'eau ! Cela dit, nous sommes très contents d'être là ! C'est chouette que les Figaros soient avec nous. On rencontre toujours un ou deux copains. »

Interview de Léonid Klepikov (skipper de Fascinating Seas International) :

« Je suis très heureux d'être en Corse. C'est la première fois que je viens. Nous allons essayer de naviguer proprement sur cette épreuve. Sur le Tour de France à la Voile, nous n'avons pas été très bons.  Le niveau était excellent sur le Tour de France à la Voile ! Ici, il y a deux équipages marseillais que nous ne connaissons pas. Nous ne nous pas trop entraînés parce qu'il y avait beaucoup de bricolage à faire sur le bateau. Mais nous espérons que nous pourrons naviguer avec eux. C'est sûr, l'année prochaine, on fait tout le circuit de la Volvo DRIVe Race, plus le Tour de France à la Voile ! A priori, on devrait progresser (rires). »

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :