Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Erquy accueille la Coupe de France des Raids - La Costarmoricaine

[Voile légère]  - le 30/07/2013

[Voile légère]

Le départ du raid de catamarans de sport Costarmoricaine sera donné mercredi à 11 heures devant le port d'Erquy. Pour sa vingtième édition, l'épreuve organisée par le Club de Voile de la Baie d'Erquy (CVBE) réunit, à ce jour, 27 équipages dont le vainqueur, dimanche à Erquy, recevra la Coupe de France des Raids de la Fédération Française de Voile. Les deux tiers des équipages vont en découdre sur des bateaux de type F18 que seuls les sportifs de très haut niveau peuvent maîtriser dans ces conditions. L'épreuve accueille aussi des Viper, un peu moins exigeants physiquement mais, eux aussi, très affûtés.

Les premiers sont arrivés il y a une quinzaine de jours pour prendre leurs marques sur le plan d'eau et retrouver leurs réflexes mais l'essentiel des concurrents était attendu aujourd'hui, mardi, à la Maison de La Mer d'Erquy, journée réservée aux inscriptions et contrôle du matériel de sécurité. Qu'ils soient sur F18 ou sur Viper, les équipages devront faire preuve d'une belle constance tout au long des cinq étapes de la course qui leur permettra de revoir ou de découvrir tous les aspects des rivages des Côtes d'Armor entre le Cap Fréhel et Perros-Guirec.

Mercredi, la première étape, Bréhat-Erquy, n'aura en effet rien d'une mise en jambes. Les 28 milles (52 kilomètres) du parcours demandent, selon les années, d'une heure et demie à près de quatre heures de navigation avec des écarts pouvant atteindre deux heures et demie ! Plus d'un concurrent y a perdu les précieuses minutes qui lui ont fait défaut le dimanche, à la fin de l'épreuve pour la dernière étape Erquy-Erquy où il s'agit d'aller se mesurer sous les hautes falaises du Cap Fréhel à proximité du Fort la Latte. Les autres étapes Bréhat - Perros-Guirec, jeudi, Perros-Guirec - Saint-Quay-Portrieux vendredi ou Saint-Quay-Portrieux - Erquy, samedi, sont tout aussi sélectives. Les concurrents doivent en effet prendre constamment les meilleurs options en fonction du vent et des courants pour rester les plus rapides.

Le plateau est encore une fois cette année particulièrement relevé et la course est très ouverte, plusieurs équipages pouvant raisonnablement prétendre à la victoire. Faut-il y voir une conséquence des choix faits pour la Coupe de l'America qui se courra à la fin de l'été à San Francisco sur des catamarans géants ? Figurent en effet sur la liste des inscrits des spécialistes du match racing, ces courses très tactiques où il s'agit de marquer constamment ses adversaires, comme la Brestoise Anne-Claire Le Berre ou Damien Ihel. On relève aussi le nom du Havrais Charles Hainneville qui s'est illustré cet hiver dans la préparation du bateau français de la Coupe de l'America Jeunes. Il court cette édition de la Costarmoricaine en F18 avec son frère Maxime contre son père Eric et sa sœur Juliette sur Viper. Le catamaran peut être aussi une histoire de famille.

Toute l'actualité de la Coupe de France des Raids - La Costarmoricaine sur le site de l'événement

Photo : ©Paul Malécot

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :