Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Jean-Pierre Champion : « le tournant pris par l'America's Cup est irréversible »

[FFVoile]  - le 06/09/2013

[FFVoile]

Jean-Pierre Champion : « le tournant pris par l'America's Cup est irréversible »

La Red Bull Youth America's Cup vient de s'achever par la victoire du New Zealand Sailing Team. Cette épreuve d'ouverture de l'America's Cup réservée aux jeunes espoirs et disputée sur AC45, a rencontré un franc succès avec pas moins de dix bateaux engagés. L'équipage des jeunes tricolores de Next World Energy mené par le skipper Arthur Ponroy, qui disposait d'un partenariat sportif et technique de la FFVoile, a terminé 8ème après une préparation très écourtée. A deux jours du début de l'America's Cup, c'est l'occasion pour Jean-Pierre Champion de faire le point sur cette épreuve réservée aux jeunes, du projet français engagé mais surtout, plus globalement, du nouveau concept de l'America's Cup.

Jean Pierre CHAMPION, la Youth America's Cup vient de se terminer, la France était présente avec l'équipage Next World Energy. Pouvez-vous nous décrire l'implication de la FFVoile dans ce projet ?

La FFVoile est le partenaire sportif du projet Next World Energy. Nous avons mis des moyens humains (entraineurs, consultants…) et techniques pour la préparation (mise à disposition de bateau SO25, Extreme 40…). Et bien sûr l'équipage a pu bénéficier de notre savoir-faire dans la détection de jeunes talents. Leur résultat (8ème) n'est pas exceptionnel certes mais il s'explique et ne préjuge en rien de leurs qualités et potentiel. Simplement cela illustre un des problèmes récurrents en France vis-à-vis du monde de la Coupe : nous ne trouvons pas des moyens financiers suffisamment tôt pour être à même de préparer sereinement un projet. Il n'y a pas de miracle au très haut-niveau. Je suis néanmoins ravi qu'au final notre jeune équipage ait été présent. Il a pu démontrer sa volonté de compétiteur et il faut remercier Next World Energy pour l'avoir permis.

Pour autant le Yacht Club de France reste le club signataire du team Next World Energy ?

Oui bien entendu, chacun est dans son rôle et il n'est pas dans l'objectif de la FFVoile de se substituer au YCF. La Coupe est historiquement un défi de club, c'est bien qu'elle le reste.

Que pensez-vous du concept Red Bull Youth America's Cup ?

Je préfère parler du concept d'ensemble des organisateurs de l'America's Cup à quelques jours de son ouverture. Bien sûr il y a toujours quelques couacs et inconvénients mais ils ont tourné une page de notre sport et ouvert un nouveau chemin. Au moment des belles heures de l'ORMA, nous estimions déjà souhaitable une telle évolution de la Coupe vers les multicoques. Force est de constater que ce sont les Américains qui le font. Nous soutenons donc cette évolution. On peut trouver dans un musée que les chapeaux à plumes sont élégants mais ce sont ceux de temps anciens, il faut accepter que la mode d'aujourd'hui est tout aussi élégante mais plus pratique et plus performante. C'est pareil en bateau. Je dis bravo à tous ceux qui transforment la vision de la voile. Le tournant pris par l'America's Cup est irréversible.  Et l'idée d'avoir associé les jeunes espoirs à cette fête avec la Red Bull Youth America's cup est excellente. C'est signe que le projet n'est pas celui d'une édition mais qu'il s'inscrit dans l'avenir. Rien que pour cela il était nécessaire qu'un bateau français y concoure parmi les 8 nations représentées.

Comment jugez-vous l'implication des français dans cette 34ème édition ?

On sait que la France dispose d'un potentiel énorme en multicoque sur l'eau comme à terre. Si on avait besoin de le prouver il suffirait de dénombrer le nombre de nos compatriotes dans les design team et les navigants : sur les 4 équipes il y a environ 26 français ! C'est un ratio très important. Sportivement nous ne sommes pas en reste avec 3 navigants dont Thierry FOUCHIER (qui a déjà gagné la Coupe avec les Américains), Julien CRESSANT et Loick PEYRON chez Artemis et un entraineur chez Oracle (Philippe PRESTI).Les Italiens ont aussi bénéficier de notre savoir-faire en consultant Franck CAMMAS. Donc les teams étrangers ne s'y trompent pas. Maintenant il est très dommage qu'il n'y ait pas eu de bateau français vu les talents disponibles. Et là on retombe sur notre capacité à trouver les budgets nécessaires et à temps. On doit évidemment souhaiter que cela change à l'avenir. La FFVoile s'engagera pleinement pour que ce soit le cas. C'est pour cela qu'il faut déjà espérer que la formule actuelle de l'America's Cup perdure pour les prochaines éditions.

L'équipage de Newt World Energy :

Arthur PONROY

Valentin BELLET

Romain BELLET

Antoine LAURIOT-PREVOST

Hubert SAVATIER

Paul DAGAULT

Edouard Marie ALIKIAGALELEI Toutes les infos de l'America's Cup sur

http://www.americascup.com/fr/events/red-bull-youth-americas-cup

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :