Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

A deux jours de la fin du mondial de 49er / 49er FX, les Françaises et les Français occupent la scène marseillaise

[Equipe de France]  - le 27/09/2013

[Equipe de France] Après quatre jours de compétition à Marseille, le bilan est plutôt satisfaisant pour les Français et les Françaises malgré un début de régate timide. Contraints de restés à terre hier par manque de vent, les trois équipages de l'Equipe de France de 49er avaient le bout entre les dents ce matin pour aborder ce premier jour des demi-finales (tous avaient obtenu leur ticket pour la flotte or composée des vingt meilleurs équipages des qualifications, ndlr). Quatre manches ont pu être disputées dans un vent de 9-10 nœuds forcissant 12 à 15 nœuds dans l'après-midi. Chez les filles, même scénario avec quatre manches disputées. Sarah Steyaert et Julie Bossart, en tête ce matin, assurent au plus haut niveau de la flotte et sont 2ème au général ce soir.

Ce sont Manu Dyen et Stéphane Christidis qui tirent le meilleur profit de la journée. Ils sont 4ème ce soir au général. Pour sa reprise, le duo est content mais loin d'afficher un large sourire de satisfaction.

« C'est bien d'être 4ème mais j'ai du mal à être content de la journée. On fait trop de petites erreurs, il faut qu'on arrive à faire encore mieux demain. Il y a de la place pour faire bien mieux »

tranche le barreur à son retour à terre.

Julien D'Ortoli et Noé Delpech abordaient la journée avec prudence après un début de régate en deçà de leurs objectifs. Pourtant, sur l'eau, les deux hommes ont été audacieux notamment sur les départs.

« Les départs étaient compliqués mais hyper importants car nous étions sur des parcours courts, de 20 minutes. On prend pas mal de risques même si on a bien géré cela »

analysent-ils ce soir. Les Marseillais terminent la journée sur une victoire et sont 7ème ce soir du général. Mathieu Frei et Yann Rocherieux ont été un peu trop offensifs sur la première manche. Ils prennent un OCS sur cette première régate du jour, une sanction qui fait « tâche » ce soir sur le tableau de résultats comme l'explique Mathieu même si aucune manche n'a encore été retirée (les équipages enlèveront leur plus mauvais résultat à partir de la première manche disputée demain, la cinquième de cette phase de demi-finale, ndlr). Les deux hommes se sont vite remobilisés pour terminer la journée crescendo avec une place de 6 et une autre de 4! Ils sont ce soir 14ème au général.

"Demain, on va tout donner et faire ce que l'on sait faire"

s'enthousiasme Mathieu qui, rappelons-le, se remet d'une blessure au genou.

Alors que les tricolores s'apprêtent demain à disputer quatre nouvelles manches, le coach, Nicolas Huguet, affiche une belle confiance dans son collectif.

« Ils ont la vitesse, ils ne sont pas en difficulté. C'était un axe fort de travail. Sur des parcours plus courts, les départs sont prépondérants. Demain, c'est une journée importante mais dans un mondial, toutes les journées comptent. Ce qui est bien, c'est la montée en puissance. »

explique-t-il.  

Du côté des filles, Sarah Steyaert et Julie Bossard poursuivent sur leur belle lancée. Alors qu'elles partaient d'une feuille blanche par rapport à la concurrence, elles savent désormais qu'elles sont parfaitement dans le coup. Leaders du général ce matin, elles sont ce soir 2ème après des résultats assez réguliers. Le duo qui s'est constitué comme une évidence lorsque Sarah a été certaine de vouloir poursuivre l'olympisme épate. Demain, dans le vent d'Est prévu soutenu (17-20 nœuds forcissant), elles devront trouver les bons repères sur ce support, le 49er FX sur lequel elles semblent prendre énormément de plaisir. Benjamin Bonnaud, l'entraineur des équipages français, apprécie l'approche de ses teams sur ce premier rendez-vous mondial de la série :

« Le championnat du monde était pour nous une évaluation après quelques mois d'entrainement. L'évaluation est plutôt bonne car à mi-parcours, ce matin, Sarah Steyaert et Julie Bossard étaient en tête. Dans l'ensemble du groupe, il y a de très belles choses qui ressortent, notamment de beaux passages de marques ».

Chez les filles comme chez les garçons, la journée de demain sera capitale. Pas de place pour les erreurs car l'objectif est bien d'être demain soir dans les 10 premiers de chaque classement pour pouvoir accéder dimanche à la Medal Race. Le coup d'envoi des régates a été avancé à 10h pour les premiers départs.

INTERVIEWS DES COUREURS ET DES ENTRAINEURSInterview Sarah Steyaert et Julie Bossard : « Première journée difficile car on n'était pas sur nos routines de départ. Nos objectifs étaient de partir bien et puis de faire ce qu'on sait faire. On n'a pas encore beaucoup d'entrainement. Hier, une fois que l'on était bien parti, ce n'était que du placement et on a fait simple. Aujourd'hui, c'était plus compliqué. Les deux premières manches, on se fait bouffer en haut alors que l'on était dans les 5. On perd des points bêtement mais on connait nos objectifs pour la suite. On se disait qu'on pouvait faire de belles choses mais nous sommes satisfaites d'être très constantes. Ça, c'était difficile de l'imaginer. Notre équipage est basé sur une relation de longue date. On a souvent régaté l'une contre l'autre. C'est très important car on se fait vraiment confiance. » Interview Stéphane Christidis :« On a peu navigué en 49er sur le début de la saison même si on a régaté sur d'autres supports. Moi pour des raisons physiques (problèmes de dos, ndlr) et Manu, parce qu'il allait être papa. On n'a repris qu'en juin le 49er. On voulait faire un vrai travail de remise en question après les Jeux et on l'a d'abord fait en naviguant seuls. Cela a représenté une vingtaine de navigations en tout. C'était intéressant de le faire même si on ne peut pas faire que ça. Ensuite, nous sommes revenus ici à Marseille avec Julien / Noé et Mathieu / Yann. C'était bien pour nous car eux avaient beaucoup navigué en début de saison. Pour nous, c'était de supers repères. Nous n'étions pas à la rue, on était même à l'aise dans certaines conditions. Pour nous, il faut maintenant retrouver tous les automatismes. Le classement, c'est bien mais c'est loin d'être fini. A la fois, nous sommes focalisés dans tous les petits objectifs que nous nous sommes fixés, c'est bien car ça progresse. Mais des fois, on délaisse peut être l'aspect de placement, de la régate. On fait encore beaucoup d'erreurs peut être dues au manque de confrontation. »Interview de Julien d'Ortoli et Noé Delpech : « Belle fin de journée. On a fait trois bonnes manches. C'était mitigé pour nous mais ça fait 2 jours qu'on essaye de faire très attention. On n'a plus trop le droit à l'erreur. Personne n'a sorti LA très bonne journée donc au niveau des points, pour nous, c'est plutôt une bonne opération. Les départs étaient compliqués mais hyper importants car nous étions sur des parcours courts, de 20 minutes. Tout le monde a envie de gagner et d'autant plus nous ! On prend pas mal de risques sur les départs même si on a bien géré cela. Les étrangers attaquent beaucoup donc nous aussi par défaut, nous sommes contraints d'attaquer. Demain, ce sera du vent d'Est fort. Ça va être très différent. On sera dans une autre gestion de la régate si le vent annoncé est bien là. »Interview de Mathieu Frei : « Nous avons eu un championnat dans du vent léger. Ce ne sont pas nos conditions de prédilections mais nous avons fait de bonnes choses et dans l'ensemble nous sommes assez satisfaits pour l'instant. Aujourd'hui, les leaderships ont beaucoup changé tout au long de la journée. Ca a beaucoup brassé au niveau des points. Nous avons eu l'occasion de faire une très très belle journée mais nous sommes OCS sur une manche de 3. Cela fait un peu tâche au tableau et cela nous amène au final à la 14ème place. On espère que demain on va courir et que les conditions seront agréables. Par rapport à mon genou, pour l'instant ca va. Je suis content, le kiné et le staff médical aussi. Donc demain, on va tout donner et faire ce que l'on sait faire. Beaucoup de changeront avec le vent d'Est. Ce sera difficile à lire et très oscillant en pression et en direction. Il faudra rester opportuniste. » Interview de Nicolas Huguet, entraineur des 49er : « Aujourd'hui, les départs,  c'était vraiment le facteur clé. On a un peu pêché mais ils ont la vitesse, ils ne sont pas en difficulté. C'était un axe fort de travail. C'est plutôt satisfaisant. Sur des parcours plus courts, les départs sont prépondérants. Demain, c'est une journée définitivement importante mais dans un mondial, toutes les journées comptent. Ce qui est bien, c'est la montée en puissance. Demain, c'est un secteur de vent différent avec du vent plus fort mais on connait. Les 20 équipages présents ne sont pas là pour rien peut être que certains marqueront le pas, on verra. Demain, c'est la préparation de la touche finale qui sera donnée dimanche. »Benjamin Bonnaud, entraineur des 49er FX :« Le championnat du monde était pour nous une évaluation après quelques mois d'entrainement. L'évaluation est plutôt bonne car à mi-parcours, ce matin, Sarah Steyaert et Julie Bossard étaient en tête. Dans l'ensemble du groupe, il y a de très belles choses qui ressortent, notamment de beaux passages de marques. Ca concrétise au résultat pour certaines pour d'autres un peu moins mais globalement, je vois de belles choses qui peuvent se mettre en place dans les prochains mois. »Les athlètes : Délégation officielle 49er FX :

Sarah Steyaert (CN Chatelaillon) / Julie Bossard (CMV Saint Brieuc)

Marion Leprunier (NDCV Angers) / Alizée Gadel (ASN Quiberon)

Membres de l'Equipe de France de 49er :

Julien d'Ortoli (YCPR) / Noé Delpech (YCPR)

Manu Dyen (CNV Aix les Bains - Equipe de France Douane) / Stéphane Christidis (EV Cagnes sur Mer - Equipe de France Militaire)

Mathieu Frei (SR Caledonienne)/ Yann Rocherieux (CN de Sciez)

Les résultats des filles en49er FX :

http://49er.org/wp-content/uploads/2013/06/Day-4-49erFX-Overall-Gold-after-Fleet-Race-4.pdf

Les résultats des garçons en49er :

http://49er.org/wp-content/uploads/2013/06/Day-4-49er-Overall-Gold-after-Fleet-Race-4.pdf

Pour suivre le championnat du monde : 

http://www.ycpr.net/nos-actualites/championnats-du-monde-de-49er-et-49erfx-series-olympiques-367.html

http://49er.org

 

Par : Effets Mer


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :