Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Faustine : les réactions

[Equipe de France]  - le 25/08/2004

[Equipe de France] Comment as tu évolué sur le plan des émotions tout au long de ces Jeux ?
Faustine : "Je crois que l'émotion est présente depuis le début du championnat, c'est -à-dire dès le moment où j'ai accédé aux trois premières places. Depuis quatre ou cinq jours, j'ai l'impression de courir à chaque fois une finale. Malgré tout, j'ai bien dormi cette nuit. Ce matin, en arrivant sur le site je me suis dit qu'il fallait que je fasse les mêmes manches que les précédentes, que je les joue de la même manière. J'ai essayé de ne rien changer dans ma tête. Mais cette denière manche était particulièrement difficile car nous étions près des Mistral Hommes. Or, ils ont terminé avant nous et il y a eu beaucoup d'agitation après la victoire de Gal Fridman. C'était difficile de faire abstraction de l'émotion qui régnait autour de cette victoire. "

Et les conditions météo aujourd'hui ?
Faustine : "Ce n'était pas facile de disputer cette dernière manche dans le petit temps. Ce ne sont pas des conditions appropriées pour faire "le trou" car depuis le début de la compétition, dans le petit temps, toutes les meilleures ne se séparaient pas".

Quelle est la différence entre ces Jeux et les autres compétitions, à ton avis pourquoi la victoire arrive ici ? Faustine : "Je me suis posée la question. Mais je pense simpelment que ma façon d'aborder les compétitions a évolué. J'ai modifié mes approches de championnat. Désormais, je sais qu'il faut tout de suite être dans le coup, c'est important d'être bonne dès le début. Je n'avais pas forcément conscience de cela avant."

Réalises tu ton exploit ?
Faustine : "Non, je ne crois pas que je réalise encore complètement. Je pense que cela est en partie du à ma volonté de faire abstraction de l'environnement et notamment, de l'absence de médaille depuis deux olympiades en voile. J'ai eu une pensée pour Franck David - médaille d'or en planche en 1992, ndr-. Je me rends compte de mon challenge et j'en suis très fière. J'espère que cela va "booster" ceux qui sont toujours en course."

Que penses tu de ce qu'a fait Alesandra Sensini sur la dernière manche ? Faustine : "Je n'aurais pas osé prendre le risque qu'elle a pris. Elle est partie à droite du plan d'eau moi, j'ai préféré faire comme la chinoise et aller à gauche. En plus je savais que Jian Yin est très forte dans ces conditions de vent. "

Les résultats en demi teinte de la première semaine en voile t ont ils influencé ?
Faustine : "Non, pas vraiment. Je logeais avec les 470 hommes et les 49ers mais ils ne m'ont absolument pas transmis leur stress. Nous avons beaucoup parlé mais avons évité le sujet voile."

 

Par :


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :