Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

La régate de notre vie !

[Habitable]  - le 07/07/2014

[Habitable]

La semaine dernière à Balis (Espagne) ils remportaient le Championnat d'Europe de J80 et mettaient fin à une longue domination Espagnole sur la scène internationale. Un titre qui échappait aux Français depuis 2006 et que l'équipage d'EV Cataschool - Chariot Plus composé de Quentin DELAPIERRE, Matthieu SALOMON, Quentin PONROY et Josselin LEMOINE a remporté lors de la dernière journée devant un autre équipage du Dispositif France Jeunes Inshore, celui de Interface Concept de Simon MORICEAU.

Rencontre à leur retour en France avec deux des trois membres fondateurs du projet Quentin DELAPIERRE et Matthieu SALOMON.

Matthieu, Quentin, nous vous connaissons assez peu, pouvez-vous nous dire deux mots sur votre équipage ?

Matthieu : Il s'agit d'un vrai projet de club, celui de l'EV Cataschool dont nous sommes Quentin, Josselin et moi-même issus. Nous avions envie de naviguer ensemble depuis longtemps mais nos précédents projets ne nous le permettaient pas. En fin d'année dernière il y a eu une opportunité et nous avons présenté le projet à notre club qui a tout de suite été enthousiaste.

Quentin : Personnellement je sortais de plusieurs années en laser, où j'ai pratiqué au sein du Pôle France de Brest. Le J80 nous a semblé être une suite logique dans notre démarche. Nous cherchions une série où il y avait du niveau.

Matthieu : Nous avons débuté l'année dernière pour le National. Nous venions de recevoir 3 jours avant le bateau que le club avait acheté pour nous le mettre à disposition.

Quentin : Tout de suite nous avons été dans la bonne dynamique puisque nous étions en tête du National à Cherbourg quand le mât a cassé. Nous étions déçu mais motivés de voir que nous pouvions naviguer en tête de la flotte.

Comment a débuté l'année 2014 ?

Matthieu : Nous avons consacré beaucoup de temps à la préparation du projet d'un point de vu logistique mais aussi avec nos partenaires techniques et financiers. Ensuite nous avons navigué le plus possible, c'est-à-dire tous les week-ends. Nous voulions être prêts pour le Spi Ouest France Intermarché. C'est une régate qui a du rayonnement, c'est important pour nos partenaires et c'est aussi un bon moyen de connaître notre niveau.

Quentin : Nous avons disputé le Spi Ouest France Intermarché avec Jean Pierre NICOL à la tactique. Nous nous étions entrainé avec lui tout l'hiver. Son expérience en tant que chef de projet et skipper en figaro nous a été profitable. Il était très constructif dans ses critiques. Nous terminons troisième, ce qui est un excellent résultat mais nous avions tout de même un petit goût d'inachevé.

Est-ce pour cela que vous avez changé de tacticien ensuite ?

Quentin : le socle de l'équipage c'est Josselin, Matthieu et moi-même. A tous les trois nous sommes capables de faire avancer le bateau vite. Dans notre esprit, il fallait que le tacticien soit quelqu'un d'expérimenté et qui nous pousse à progresser, en plus de savoir dans quelle direction aller. Jean Pierre a tenu ce rôle durant l'hiver mais ensuite son programme devenait compliqué. C'est comme cela que nous nous sommes retrouvés avec Pierre Loic BERTHET au Championnat de France. Pierre Loic est très pédagogue et il a apporté un nouveau souffle positif à bord. Il a eu su canaliser notre jeunesse et nous a apporté des solutions techniques pertinentes, notamment pour le réglage du mât.

Matthieu : Sur l'eau c'est un vrai booster pour l'équipage et son expérience est incroyable. Il a été décisif et nous a permis de devenir Vice-Champion de France Promotion au Grand Prix de l'Ecole Navale derrière Simon MORICEAU.

Et finalement au Championnat d'Europe c'est Quentin PONROY qui vous a rejoint à bord ?

Quentin : Oui, Pierre Loic ne pouvait pas être avec nous puisqu'il navigue sur le bateau de Daniel SOUBEN sur le Tour de France à la Voile. Quentin est un excellent tacticien, c'est lui qui officiait comme tacticien à bord du J80 de Morgan LAGRAVIERE lors de leur victoire au Spi Ouest France Intermarché. Il est également très fort mentalement, il a su ne pas surjouer et faire des choix simples. Cela nous beaucoup aidé.

En effet le début du Championnat est un peu difficile pour vous ?

Matthieu : c'est exact, les deux premières journées ne sont pas excellentes. Nous avions essayé un nouveau jeu de voiles lors des entrainements avant la compétition. Quentin ne le sentait pas très bien à la barre. Donc finalement nous sommes allés sur l'eau avec notre jeu de voile du Championnat de France. Et nous commençons difficilement.

Quel fut l'élément déclencheur de votre remontée ?

Quentin : Pour cette épreuve la Fédération Française de Voile avait mis en place un dispositif important pour soutenir les projets membres du Dispositif France Jeunes comme nous. Nous avions deux entraineurs et un spécialiste météo. C'est eux qui ont eu un rôle important dans notre remontée. Philippe MOURNIAC et Laurent BREGEON ont vraiment bien su travailler ensemble et apporter à chaque équipage les bons conseils. Dans notre cas Philippe a eu les bons mots.

Matthieu : Ce travail en commun, nous a donné vraiment le sentiment d'être une équipe. Une équipe qui se déplaçait en Espagne pour ramener le titre. Il y avait beaucoup d'échanges entre les équipages pour progresser. Et David LANIER qui nous faisait les prévisions météos nous donnait une petite longueur d'avance. Globalement nous savions comment les conditions allaient évoluer dans la journée. C'est assez confortable.

Et vous finissez le Championnat pratiquement parfaitement (1,1,3,2,1,1)

Matthieu : Le vent est monté et tout de suite nous étions plus à l'aise. Et puis il y a eu cette avant dernière journée où les Français, sur la seule course du jour, font 1,2,3,4,5 et 6 !

Quentin : C'était génial, je crois même qu'à la première bouée au vent les 10 premiers bateaux étaient Français. Le soir au débriefing les entraineurs étaient comme des dingues ! Philippe voulait que nous chantions la Marseillaise !

Sur la dernière journée, suite à son départ avorté, l'Espagnol vous laisse en tête à tête avec l'équipage d'Interface Concept de Simon MORICEAU.

Matthieu : Il se met en effet hors-jeux dès le début de la dernière journée. Mais nous n'avons pas changé pour autant nos plans. Nous étions dans notre bulle. Nous ne voulions pas faire de grosse erreur et assurer le podium. Nous étions concentrés.

Quentin : Concentré et agressif. Notre remontée au classement est passée par là. Des départs agressifs et beaucoup d'efforts pendant les courses. Des vrais combattants.

Matthieu : D'ailleurs, la dernière manche a été un vrai combat avec l'Espagnol Champion du Monde en titre. Le coach nous avait dit avant le départ que c'était bon et qu'il fallait maintenant aller chercher le titre. Nous ne voulions pas perdre une nouvelle fois contre Simon. (cf Championnat de France). La configuration était la même, mais cette fois ci c'est nous qui gagnons. Cela n'a pas été facile. Nous dépassons l'Espagnol définitivement sur le dernier empannage.

Après ce titre quelle est la suite du programme ?

Matthieu : En J80 nous espérons trouver les moyens pour aller disputer le Mondial à Annapolis (USA). Nous allons faire également du Match Racing. Quentin rejoint notamment Pierre QUIROGA pour le Championnat du Monde ISAF de Match Racing Jeunes. Nous allons également participer aux Championnats de France Espoirs en août et puis aller en Russie faire le Championnat du Monde de SB20.

Cela fait deux jours que vous avez remporté le titre, réalisez-vous ?

Matthieu : Un peu, pas vraiment encore.

Quentin : Ce qui m'étonne c'est de voir le palmarès des équipages qui sont derrières nous au classement. C'est juste incroyable ! Nous avons vraiment sorti la régate de notre vie !

 

Par : Article : FFVoile. Photo : Loic Roper / Toutatis Régate


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :