Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Damien ex-aequo en tête

[Equipe de France]  - le 22/09/2004

[Equipe de France] Ses 3 manches de 1er lui permettent de reprendre la tête du classement, mais les 4 prétendants à une médaille se tiennent dans un mouchoir de poche et seulement 4 points* séparent le 4ème du classement l'allemand Heiko Groeger, tenant du titre et Damien. (Damien réclamant contre l'allemand nous vous invitons à surveiller l'évolution des points)

A noter les deux très belles manches du médaillé d'argent en titre, Andersen qui termine respectivement 2ème et 1er.

« Aujourd'hui, le parcours était mouillé au 180 pour un vent entre 6 et 10 nœuds.
Le vent est monté un petit peu et a généré un clapot ce qui a créé des conditions de mer difficile au niveau de l'intensité du vent. Le travail fait tout au long de l'année avec la voilerie All Purpose a bien payé au niveau de cette manche et de celle d'après. Damien allait bien alors que ce n'était pas très fort en vent.

Un départ réussi
Il prend un super départ. Dès le 1er tiers du parcours il était devant. Il est passé avec à peu près 15 secondes au vent, il doit en avoir environ 20 sous le vent et après il a contrôlé tout le long du parcours, vu que c'était un vent oscillant.
Il était vraiment bien en phase et n'a fait qu'accroître son avance. Concernant ses adversaires, tout le groupe (Thierry Schmitter, Thomas Brown l'américain et Heiko Kroeger) n'est pas bien parti. Ils n'ont pas pu profiter des 2 premières oscillations, ce qui a créé cet écart entre eux et Damien et a permis à Damien de mener de bout en bout cette course.

La deuxième manche
Lors du lancement de la deuxième manche, le vent avait pris un peu de droite. Il était un peu moins fort. Avec Damien nous pensions qu'il allait bien tomber mais ça n'a pas été le cas. Globalement il est resté et le comité a déplacé le parcours au 190 donc de 10 degrés. Ensuite, ça a évolué entre le 180 et le 200 sur des petites oscillations. Aux vues de la navigation qu'il fait, il privilégie plus un coté en espérant qu'il y ait une évolution, ce qu'il n'a pas eu lieu.
Sur le départ de la manche, il se fait gêner par le Grec et ne prend pas un bon départ. Mais il réussi néanmoins à ne pas trop mal se débrouiller.

L'analyse du coach : « C'est vraiment dommage car il fait un deuxième portant de folie et revient vraiment dans la course, il y une rotation à ce moment là qu'il ne prend pas et il se fait recoller par l'américain ».

Le bilan de journée
Ce matin il a montré que dans le petit temps il était capable de bien faire, je crois qu'il y a vraiment un gros potentiel avec Damien. En ce moment, il réclame contre l'allemand, ce qui ne devrait rien changer au classement général pour Damien mais faire chuter Heiko.
Sur la flotte :
Dans le vent ils sont 4 à se bagarrer ce qui n'est pas le cas dans le petit temps, ils sont plus nombreux : il y a 7, voire 8 bateaux capables de mener une manche dans le petit temps, il faut donc rester vigilant.

 

Par :


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :