Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Damien Seguin en Or !

[Equipe de France]  - le 23/09/2004

[Equipe de France] Grâce à Damien Seguin en 2.4, la Voile a apporté sa troisième médaille à la France après les médailles d'or de Faustine Merret en Planche et de Bronze de Xavier Rohart et Pascal Rambeau en Star obtenues en août dernier. Et c'est le plus beau métal que le tricolore a décroché cet après-midi sur le plan d'eau d'Agios Kosmas. Après 9 manches très disputées, Damien réalise son rêve : ramener l'or de ces Jeux Paralympiques d'Athènes !

« Je suis assuré d'être sur le podium. Je n'ai rien à perdre donc je donnerai tout pour l'or » confiait hier soir le jeune nantais, alors à égalité de points avec l'américain Thomas Brown. Pari tenu : en terminant 4ème de l'ultime manche disputée aujourd'hui et surtout en laissant l'américain six places derrière lui, Damien a parfaitement maîtrisé sa course sans même songer à marquer son adversaire. Cette stratégie du « tout à gagner » lui aura été précieuse dans des conditions météos qui s'annonçaient plutôt défavorables pour lui. « Ce matin, quand j'ai vu les conditions de vent prévues - le vent a atteint péniblement 4 nœuds pendant la manche -, je n'aurais pas parié sur la victoire de Damien. Ce sont des conditions qu'il n'affectionne pas particulièrement mais une fois de plus, il a fait montre de sang froid et d'une grande maturité ! » expliquait Jean-Jacques Dubois, l'entraîneur de Damien, à l'arrivée de la manche.
Le plaisir de l'or est immense chez Damien mais il l'est tout autant chez son entraîneur et chez Fred Moreau, son partenaire d'entraînement. A l'image du champion olympique, jovial et généreux, cette victoire, loin d'être la récompense d'efforts solitaires, est une victoire collective !

Interview de Damien :
« Le bonheur ! Le rêve devient réalité mais je crois que je ne réaliserais vraiment que ce soir sur le podium avec ma médaille autour du cou. Ce titre de Champion Olympique ce sont des années de travail. En arrivant à Athènes, je savais que j'avais le potentiel pour bien faire mais je savais aussi que nous serions cinq pour trois places sur le podium. Le Meltem était au rendez-vous le premier jour de compétition, ce qui m'a permis de faire une très bonne entrée en matière en remportant les deux manches disputées. Puis, sur les quatre autres jours de régates nous avons plutôt eu du petit temps, ce qui n'est vraiment pas mon point fort. J'ai dû me re-concentrer et me convaincre que je pouvais marcher aussi bien que les autres. Cette dernière manche je l'ai vécu à fond. Je devais de toute façon terminer devant l'américain et me classer dans les cinq premiers pour remporter l'Or. Du coup j'ai choisi d'attaquer dès le départ en faisant ma course et ça l'a fait ! Peut-être étais-je un peu plus fort dans la tête ce matin ? Une chose est sûre : je voulais plus que tout cette médaille, la 3ème pour la France en voile. Pour la suite, j'aimerais repartir sur une PO en préparation des Jeux de Pékin mais en valide cette fois. En Tornado avec celui qui fut mon partenaire d'entraînement ces dernières années, Frédéric Moreau. Mais je pense que je continuerais à naviguer en 2.4. Et puis qui sait, les Jeux Olympiques et Paralympiques ne se disputent pas en même temps, alors … »

Interview de Jean-Jacques Dubois, entraîneur de Damien :
Vos impressions sur cette ultime manche ?
« En partant ce matin, Damien savait qu'il ne devait pas terminer au-delà de la 5ème place sur cette ultime manche et c'est ce qu'il a fait ! Chapeau, car il fallait être capable de ne pas craquer et qui plus est dans ces conditions de petit temps qui sont loin d'être ses préférées. »

Depuis quand entraînez-vous Damien ?
"Damien a intégré l'ENV * un an après mon arrivée à la tête du Pôle France. A cette époque, il naviguait en Tornado. En 2001, lorsque son co-équipier a décidé d'arrêter, nous lui avons proposé d'essayer le 2.4 avec en ligne de mire, une possibilité de représenter le France dans cette série à Athènes. Même si nous nous étions beaucoup côtoyé avant, ma collaboration avec Damien est en fait assez récente puisqu'elle date d'Octobre 2003."

*Le Pôle France de l'école Nationale de Voile de Quiberon Labellisé en 1997, le Pôle France de l'ENV a pour vocation de permettre aux athlètes d'accéder au haut niveau olympique en les aidant à concilier pratique intensive et formation professionnelle ou universitaire. Il s'inscrit dans le cadre des filières du haut niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Selon vous qu'est ce qui a fait la différence pour que Damien soit aujourd'hui sacré Champion Olympique ?
« Avant toute chose, le garçon : pugnace, il ne lâche rien ! Je pense aussi que l'effort dans le développement technologique (mât et voiles spécifiques) réalisé par Damien à une grand part dans cette victoire. De plus, grâce à l'ENV et à l'Ecole Navale, il a pu s'entraîner dans la même configuration que chez les valides, c'est-à-dire en bénéficiant d'un partenaire d'entraînement en la personne de Frédéric Moreau. Durant ces trois dernières années, Damien a également eu la chance de profiter de l'encadrement et des infrastructures de l'ENV. Un soutien qui a notamment été primordiale dans la préparation de son bateau reçu tardivement. »

Après avoir usé ses fonds de culotte en Tornado, Damien Seguin exploite à 100 % ses talents de préparateur en 2.4 mR. Seule la main droite joue du tournevis puisque la gauche n'a jamais vu le jour, mais quand on a un handicap, il faut compenser, ce que confirme Jean-Jacques Dubois, son entraîneur : « Damien cogite beaucoup sur le bateau, il n'a pas peur de travailler, il m'arrive de le contraindre au repos, sinon, il y passerait ses journées ». Le nantais est un travailleur acharné et cette discipline a commencé à largement payer en 2003. L'an dernier, Damien remporte, en effet, deux titres de vice-champion du monde (en Open et en paralympique). A la veille du grand rendez- vous des Jeux Paralympiques, ces excellents résultats ont favorisé son accession au rang de favori pour Athènes. Et pour être sûr de répondre présent en Grèce, Damien a mis les bouchées doubles. Il a notamment décidé d'introduire un autre bateau dans son projet. Identique au sien, ce deuxième quillard lui a permis de bénéficier d'un partenaire d'entraînement de haute volée en la personne de Frédéric Moreau. Damien et Frédéric effectueront alors des séances d'entraînements dans des conditions optimales puisque les deux voiliers affichent les mêmes vitesses. Ajoutez à cela un entraîneur largement expérimenté : Jean Jacques Dubois - qui a emmené Franck David à la médaille d'or en planche à voile à Barcelone - et vous obtenez le brillant résultat d'un homme seul sur l'eau mais très bien entouré à terre : une médaille d'or aux Jeux Paralympiques d'Athènes 2004.

Classement général provisoire après 9 manches :
1 - Damien Seguin (FRA) : 1 - 1 - 4 - 5 - 1 - (6) - 3 - 2 - 4 = 21 points (incluant le retrait de la plus mauvaise manche)
2 - Thomas Brown (USA) : 4 - 2 - 1 - 1 - 5 - 5 - 1 - 3 - (10) = 22 points (incluant le retrait de la plus mauvaise manche)
3 - Thierry Schmitter (NDL) : 3 - 3 - 2 - (6) - 3 - 4 - 4 - 1 - 5 = 25 points (incluant le retrait de la plus mauvaise manche)

 

Par :


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :