Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Etape de Coupe du Monde à Weymouth: l'ultime rendez-vous avant les Jeux de Rio

[FFVoile]  - le 06/06/2016

[FFVoile]

Ils sont nombreux à s'être donnés rendez-vous à Weymouth (Royaume-Uni) pour l'avant dernière étape de Coupe du monde de voile, mais surtout le dernier grand rendez-vous où l'ensemble des séries olympiques sont réunies sur un même plan d'eau avant les Jeux de Rio. En format « Coupe du monde », seuls les 40 meilleurs mondiaux sont autorisés à prendre part à la compétition qui se disputera cinq jours durant (du 8 au 12 juin) sur le plan d'eau des Jeux de Londres 2012, qui prendra des allures de répétition générale avant l'objectif estival.

Dernière échéance internationale avant les Jeux, l'étape de Coupe du monde marquera le dernier regroupement de la plupart des sélectionnés pour les Jeux. Du côté de l'Equipe de France, seule trois séries (RSX femme, RSX homme, Laser Standard) manqueront au rendez-vous, par choix dans leur planning de préparation.
Le 470 femmes de Camille Lecointre & Hélène Defrance, le 470 hommes de Sofian Bouvet & Jérémie Mion, le 49er de Julien d'Ortoli & Noé Delpech, le 49erFX de Sarah Steyaert & Aude Compan, le Laser Radial de Mathilde de Kerangat, le Finn de Jonathan Lobert et le  Nacra 17 de Billy Besson & Marie Riou seront donc tous alignés au départ de leurs manches respectives.

« C'est toujours un moment important de prendre part à une compétition sur un plan d'eau olympique. C'est la dernière grande compétition officielle avant les JO et même si nos coureurs de l'Equipe de France n'auront pas leur matériel de référence (déjà à Rio), ils auront à cœur de marquer les esprits. », explique Guillaume Chiellino, Directeur de l'Equipe de France.

Avant Weymouth, un tour à Rio
Depuis la dernière étape de Coupe du monde qui s'est achevée début mai à Hyères, les coureurs de l'Equipes de France n'ont pas chômé. L'ensemble des équipages est allé à Rio pour une session d'entraînement. Tactique, départs, travail dans les conditions inattendues que peut réserver le plan d'eau, les jours passés au Brésil ont été productifs pour tous. « Nous sommes partis deux semaines à Rio, il y avait beaucoup d'équipages de 49er sur place, nous avons pu bien travailler et notamment sur les aspects tactiques. », témoigne Julien d'Ortoli, barreur du 49er qui représentera la France aux Jeux. Sarah Steyaert, barreuse du 49er FX aux côtés d'Aude Compan, ajoute : « A Rio, l'enjeu était d'affiner notre travail technologique et bien sûr de continuer à engranger de l'expérience sur le plan d'eau. »

Un dernier affrontement à Weymouth
S'il manquera quelques concurrents dans certaines séries, d'autres au contraire, ont fait le plein d'adversaires. « Ce sera la dernière régate avant les Jeux de Rio, toutes nos concurrentes seront présentes. Cela va nous permettre de travailler les derniers points à améliorer. On espère ne pas avoir trop de déficit de vitesse, puisque notre matériel est déjà parti à Rio. Nous allons devoir nous concentrer sur d'autres choses, comme la stratégie de course plutôt que de penser à la vitesse. », confie Camille Lecointre, barreuse du 470 féminin.

Julien d'Ortoli (49er), lui aussi est heureux de retrouver la confrontation : « La régate est le meilleur entraînement que l'on puisse avoir. Les conditions météo et de navigation à Weymouth sont en général assez rudes. A Rio, nous allons naviguer à l'extérieur de la baie, il y aura sans doute des similitudes avec pas mal de mer. Les formats Coupe du monde sont intéressants également, car cela nous oblige à gérer des flottes de bateaux importantes et 40 bateaux, ça commence à faire du monde. »
Avec peu de régates au compteur, le duo féminin de 49erFX, emmené par Sarah Steyaert est lui aussi impatient de démarrer la compétition : « Pour cette Coupe du monde, nous avons clairement identifié un travail sur les départs, nous allons également pouvoir travailler dans la houle, des conditions attendues aux Jeux, à l'extérieur de la baie. Toutes nos adversaires ne seront pas là, il en manque toujours quelques-unes d'une compétition à l'autre, car chaque équipage fait ses planning selon ses besoins et ce qu'il recherche, mais il y aura tout de même un peu de monde. Nous voulons réussir à nous imposer sur les départs, et pourquoi pas faire un résultat à l'approche des Jeux ! »

Tous arrivés sur place, les membres de l'Equipe de France ont encore deux jours avant que la régate ne démarre. Les Medal Races seront données dimanche 12 juin.

La Délégation française (en rouge les sélectionnés de Rio en compétition) :

FINN

Jonathan Lobert (SNO Nantes - Armée de Champions)
Fabian Pic (SR Rochelaises)

LASER RADIAL
Mathilde de Kerangat (SR Rochelaises)
Amélie Riou (EV LOCQUIREC)

49ER
Julien d'Ortoli (YCPR Marseille) - Noé Delpech (YCPR Marseille / ENGIE)
Kevin Fischer Guillou (CNBPP) - Yann Jauvin (CNBPP)
Lucas Rual (SN Sablais) - Clément Pequin (SR Rochelaises)
Hugo Fredigucci (SN Leman Français) - Virgil Aubriot (ASPTT Meyzieu Decine)

49ER FX
Sarah Steyaert (CN Châtelaillon) - Aude Compan (CV Marseillan)
Lili Sebesi (YCPR Marseille) - Albane Dubois (YC Bray Dunes)

470 H
Sofian Bouvet (SR Antibes / ENGY) - Jérémie Mion (SR Havre)

470 F
Camille Lecointre (SR Brest - Armée de Champions) - Hélène Defrance (ASPTT Marseille/ ELENGY - Armée de Champions)

NACRA 17
Billy Besson (SNO Nantes - Armée de Champions) - Marie Riou (USAM Voile Brest - Armée de Champions)

 

 

Par : Havas SE


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :