Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Départ du Trophée Marie-Agnès Péron

  - le 07/06/2016

Dimanche soir, avec la marée, les Minis sont arrivés au compte-gouttes au port de Douarnenez. Petit à petit, les pontons qui leur étaient réservés à Tréboul devant la Maison du Nautisme se sont remplis de leurs couleurs et de leurs grands chiffres sur l'avant des coques.

Venus de La Rochelle, de la Trinité-sur-Mer, de Lorient, de Concarneau pour le double rendez-vous douarneniste de juin : le Trophée Marie-Agnès Péron et le Mini Fastnet, deux courses entrées dans l'histoire de la Classe Mini; l'une de 220 milles nautiques en solo; l'autre de 600 milles nautiques en double. Les uns en solitaire pour un ultime entraînement, les autres à deux ou trois pour une dernière révision des gammes du régatier. Les uns fins prêts pour le départ, les autres avec une job-list à faire peur. Les uns tranquilles, impatients d'en débattre, les autres plus tendus, un peu inquiets. Tous visiblement heureux d'être là.

Lundi, avait lieu les confirmations des inscriptions et le début des contrôles sécurité. C'était aussi le premier examen des conditions météorologiques attendues pour la course qui démarre jeudi sur le coup de 18h00.

En Proto : chronique d'une victoire annoncée.

Ils ne seront que 8 bateaux au départ de ce douzième Trophée Marie-Agnès Péron. La catégorie Proto est en pleine transition avec l'arrivée des “gros nez”, qui représentent une véritable révolution dans la Classe, tant au niveau de l'architecture que des performances. Du coup, bon nombre de protos ont perdu de leur compétitivité et il n'y a pas encore beaucoup de voiliers construits dans cette nouvelle configuration…mais ça vient, encore un peu de patience.

En l'absence d'autres “gros nez”, la voie est donc grande ouverte pour un nouveau cavalier seul de Ian Lipinski sur le n°865 “Griffon.fr”. Le skipper parisien a remporté haut la main toutes les régates Atlantique du circuit Mini cette année. Déjà sur la première marche du podium de la dernière Mini Transat en 2015 dans la catégorie Série, il a enchaîné chez les Protos sur le dernier né de l'architecte David Raison en 2016 : vainqueur de la Lorient Bretagne Sud Mini, de la Pornichet Sélect 6,50 et de la Mini en Mai.

Pour l'argent et le bronze, l'Estonien Jaanus Tamme (n°787 “Ropeye”) compte bien renouveler sa performance du mois dernier à Pornichet où il avait arraché la deuxiéme place. Maxime Salle (n°618 “On the road again II”), très expérimenté, toujours motivé, ne lui laissera pas cette place facilement. Il faut aussi noter le plan Lombard n°850 (“April Marine”), un très bon voilier, skippé par Clément Machetel dont ce sera la première expérience.

A noter la présence du n°138 (“Poch'trot”), le plus ancien Mini de la flotte, un plan Rolland avec lequel Bernard Stam avait obtenu la troisième place de la Mini Transat 1995, qui sera barré pour la deuxième année consécutive par Thomas Grandin.

En Série : Une bagarre d'enfer.

Incontestablement, les Pogo3 dominent la catégorie de la quille et des safrans. Seuls quelques très bons compétiteurs parviennent à leur tenir tête, un peu. A ce titre, ni Henri Patou sur son Bertrand Ofcet 6,50, ni Erwann Le Mené sur son Lombard Argo 6,50, ne seront de la partie. Dès lors, le podium - voire le top 10 !- ne devrait échapper au dernier né du chantier Structures. Plusieurs skippers s'imposent comme de potentiels vainqueurs.

Le site de la course : http://bit.ly/1TTbxuh

La liste des inscrits : http://bit.ly/1Zu7bO5

Crédit photo : Simon Jourdan

 

Par : Communication


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :