Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Rio 2016 : Une bonne journée pour les 470

[FFVoile]  - le 11/08/2016

[FFVoile]

Cela fait maintenant quatre jours que les épreuves de voile ont débuté du côté de la Marina da Gloria. L'Equipe de France de Voile enchaine les courses. Dans des conditions dantesques, Camille Lecointre & Hélène Defrance réalisent deux très belles courses (2e et 3e), tout comme Sofian Bouvet & Jérémie Mion (10e et 2e). Jonathan Lobert, sur son Finn est toujours dans le jeu, même s'il signe une journée plus difficile (12e et 14e). De son côté, Charline Picon (RS:X) actuellement 2e du classement général provisoire, à un point de la leader italienne, démontre tout son savoir-faire. Pierre Le Coq (RS:X) se classe 5e au général, alors que Billy Besson & Marie Riou, qui ont effectué quatre courses aujourd'hui sont 15e.
Demain, les 49er et 49er FX vont entrer en piste, avec au programme 3 courses prévues dans les deux séries.

Pierre Le Coq (RS:X), 5e du classement provisoire (7.7.12.6.3.28.10.17) : « Je suis hyper déçu de ma journée, car cela me sort quasiment du jeu pour une médaille. En 100 jours passés ici, je n'ai jamais vu ça. Des conditions hyper piégeuses. La journée a été totalement folle en termes de conditions. Cela fait 4 ans qu'on vient là et c'est la première fois que nous rencontrons ce type de vent. Un vent entre 3 et 20 nœuds avec 60° de bascule. Tu pouvais être au planning à fond et tomber dans une zone de molle à 0 nœud, c'est ce qui m'est arrivé à la première course, je suis même tombé à l'eau. Je suis admiratif de Dorian, le Hollandais, qui fait une journée hallucinante (4.1.1), dans ces conditions, c'est juste fou, le vent était tellement imprévisible, il fallait jeter une pièce d'un côté et tu pouvais passer premier comme dernier. C'est dommage de tomber sur une journée comme celle-là pendant les Jeux, mais cela fait partie du sport, de la voile. Il faut être prêt à affronter tous les types de conditions. Les trois premiers font quasiment aucune erreur, ils sont impressionnants en régularité et je m'éloigne donc de la médaille. C'est dommage, car je sais que j'ai les armes pour me battre dans toutes les conditions, j'ai sûrement un point faible dans ce type de conditions aléatoires, qui demandent à être inspiré. Il reste encore deux jours, je vais tout donner demain pour faire des belles manches, j'en ai la capacité, maintenant il faut réussir à mettre les choses dans l'ordre. » 

Jérémie Mion (470), 4e ex-aequo (6.6.10.2) : « On fait 10 et 2 aux courses du jour, il y avait vraiment beaucoup de vent à l'extérieur, surtout lors de la seconde course, il y avait vraiment moyen de dessaler ou de louper des bouées. On a été solides. On a fait une erreur simplement à la première course, on a fait une faute sur un concurrent en pensant que ça passait alors que ça ne passait pas, il fallait voir une échelle plus importante avec la houle qu'il y avait, on a fait un 720°, c'est pour cela que nous faisons une manche de 10. Un résultat plutôt bien, car même en ayant dû faire ce 720° on ne s'est pas désunis, on a remonté beaucoup de bateaux sur le dernier vent arrière. Sur la seconde course, nous n'avons rien lâché et nous sommes remontés tout le long  pour finir 2e. Vraiment on est contents, parce que dans ces conditions-là, ce n'est pas facile d'accrocher les trois premières places et ça l'a fait. »

Jonathan Lobert (Finn), 11e du classement provisoire (10.15.1.7.12.14) : « J'ai un peu souffert aujourd'hui, j'ai laissé beaucoup d'énergie sur la première manche. Je naviguais sur le rond extérieur et il y avait beaucoup de vent et de vagues. Je laisse filer des points, il reste encore quatre courses à faire, si j'ai perdu des points aujourd'hui, les autres peuvent encore en perdre les autres jours, il faut que je me batte pour me rapprocher le plus près possible du podium pour la Medal Race. Il faut que je me repose bien demain, pour revenir dans le match pour la fin. »

Hélène Defrance (470), 3e ex-aequo du classement provisoire (6.18.2.3) : « La journée d'aujourd'hui n'est pas du tout comparable à celle d'hier, c'était un vent relativement régulier, pas de gros piège, alors qu'hier c'était particulier comme conditions, c'était très incertain en termes de tactique, cette fois avec le vent régulier, si tu allais vite, si tu restais debout, ça marchait bien. J'étais déçue hier que nous n'avons pas trouvé les solutions sur le moment, mais après un bon débrief, cela m'a remis les idées claires. Il faut que je comprenne nos erreurs pour pouvoir repartir de plus belle, et c'est ce qui a fait que cela a bien marché aujourd'hui. C'est le jeu de la régate, on ne peut pas être aux bons endroits tout le temps. Aujourd'hui nous avons eu des conditions dantesques, des énormes vagues, mais on a bien pu tactiquer et la journée est belle pour nous. »

Et demain ?
Météo

David Lanier, météorologue de l'Equipe de France de Voile : «Pour demain ce sera du beau temps, avec quelques nuages sur les reliefs, il y aura moins de vent qu'aujourd'hui, il sera plus régulier pour tout le monde. Environ 12-15 nœuds de secteur Sud-Sud Ouest.  A l'extérieur, il y aura beaucoup de vagues, à l'intérieur le vent sera mieux canalisé. »

Programme
RS:X H : 3 courses - 13h10
RS:X F : 3 courses - 13h
Laser : 2 courses - 13h10
Radial : 2 courses - 13h
470 H - 2 courses - 13h
470 F - 2 courses - 13h10
49er - 3 courses - 13h
49er FX - 3 courses - 13h

 

Par : Havas SE


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :