Menu

Nos partenaires

Banque Populaire, Marine National - Partenaires de la FFVoile

Publications Electroniques

Décisions règlementaires diffusées par voie électronique en application du deuxième alinéa de l'article R. 131-36, de l'article A. 131-2 du Code du Sport et de l'article 46 des Statuts de la FFVoile.

[Voir toutes les décisions]

Mini-Fastnet 2019 : Un beau duel et un record pour Axel Tréhin et Thomas Coville

[Habitable]  - le 19/06/2019

[Habitable]

Un Mini-Fastnet supersonique et un duel façon OK Corral, ce sont les deux enseignements de cette édition 2019 de la course disputée en Mini 6.50. Accompagné par un certain Thomas Coville, qui avait troqué son trimaran Ultim pour un format beaucoup plus petit, Axel Tréhin (945 - Tartine cherche partenaire) a décroché la victoire en Proto et également s'est approprié le record de l'épreuve ! En bouclant la course en 3 jours 4h58'26s à 7,86 nœuds de moyenne, ils ont battu le record précédent de plus de 4h (réalisé en 2017 par Ian Lipinski et David Raison). Ils sont même deux bateaux à avoir battu le record car François Jambou et Pascal Fievet (865 - Team BFR Marée Haute Jaune) ne sont arrivés qu'une heure après le duo vainqueur, après un duel exceptionnel qui aura duré presque durant toute la durée de la course !

Décidément Thomas Coville ne peut pas s'empêcher de battre des records ! Equipier d'Axel Tréhin pour la Mini-Fastnet, le skipper de du trimaran Ultim Sodebo était revenu à ses premiers amours, lui qui avait terminé à la 2e place de la Mini-Transat 1991. Sur le 945, décidement une machine bien née, le duo a avalé le parcours à toute vitesse tout en devant subir les assauts répétés de leur concurrents François Jambou et Pascal Fievet.

Après avoir passé le Fastnet, le duo vainqueur a subi un black-out electrique et a navigué sans aérien (la girouette et l'anémomètre ont disparu) depuis la Mer d'Irlande.« C'était vraiment super, une navigation géniale. Axel est vraiment très, très fort » a confié Thomas Coville à l'arrivée, visiblement ravit de l'expérience : « C'est une course exceptionnelle, un parcours complet».

«  On a pas mangé chaud, la traversée de La Manche était sport. C'était la grosse bagarre avec François Jambou et Pascal Fievet. Ils n'ont rien lâchés, il a fallut tout donner ! » a ajouté Axel Tréhin.

Sur le ponton, Axel et Thomas avait un mot de remerciement chaleureux pour Fabio Muzzolini (716)  qui les avait dépanné avant le départ après qu'ils aient cassé leur dérive durant le prologue.  Axel Tréhin remporte donc son deuxième Mini-Fastnet d'affilé, alors que pour Thomas Coville c'était une première (participation et donc victoire !)

Pour François Jambou et Pascal Fievet :  « Le lot de consolation, c'est d'avoir 60 milles d'avance sur les autres ! ». Ils sont évidemment un peu déçus : « J'ai tout cherché et je n'ai pas trouvé la solution », nous dit François. Il y a eu un peu de casse aussi sur le 865 : un winch arraché et les dérives bloquées.

Les quatre marins énumèrent leurs nombreuses passes d'armes tout au long de la course sur le ponton de Tréboul. Le match a été intense d'un bout à l'autre. D'après François, ils ne pouvaient pas aller plus vite en Irlande. Axel acquiesce.

Ces deux équipages arrivent avec une avance colossale sur la flotte. Mais la course continue ! Les prochaines arrivées sont attendues dans le milieu de nuit prochaine. On remarque que chez les séries, Ambrogio Beccaria et Alberto Riva sur le 943 ont manœuvré de main de maitre et dispose d'une belle avance sur leurs concurrents.

 

Toutes les infos : https://minifastnet.winchesclub.org/

 

Par : FFVoile (avec WinchesClub)


[Retour aux actualités]

 


 

Recherche d'actualités
Par mot clef :